Le concept Police-Population c'est :

pol-pop

-   Construire un réseau de solidarité entre voisins.

-   Améliorer le partenariat police - population.

-   Informer personnellement les membres du réseau.

-   Recevoir régulièrement des conseils sécuritaires.

-   Alerter rapidement.

 

L'ambition de ce programme est de prévenir les actes criminels en tous genres en renforçant la collaboration entre la police et la population, tout en respectant la vie privée de chacun

L'objectif est que chaque citoyen apprenne à détecter les situations à risques, adopte quelques réflexes de base lui assurant une meilleure sécurité, apprenne à se prémunir contre de possibles actes malveillants et signale tout fait éminemment suspect à la police. 

Ce n'est ni un transfert de tâches ou de compétences policières, ni la constitution de milices ou de groupes de délateurs. 

Il s'agit de favoriser les comportements citoyens et responsables de chacune et chacun pour empêcher les délinquants d'agir.

 

Comment le concept est-il implanté ?

La Municipalité envoie un questionnaire à tous les ménages de la commune. Il a pour but d'appréhender les sentiments d'insécurité de la population et de dresser l'inventaire des attentes du public. 

Après dépouillement, une séance générale d'information est organisée. La Police cantonale, en collaboration avec la police régionale concernée, explique le fonctionnement du concept, présente les rôles de chacun et fait le point sur l'état de la criminalité relevée dans la commune. Elle parle de la façon d'agir des malfaiteurs et donne des conseils pratiques au public pour se prémunir contre les délinquants. 

Le territoire communal est divisé en secteurs. Sur la base des questionnaires rentrés et des personnes intéressées, un ou deux responsables, appelés "correspondants", sont nommés dans chaque secteur. Ces personnes sont les ambassadeurs du concept. Ils font le lien entre les polices cantonale et régionales vaudoises et les habitants du quartier.

 

Plan des secteurs

Lire la suite de l'article